duckduckgo
 

Photographies argentiques
 

J’ai longtemps laissé en jachère cet amour du cadrage et des compositions, offertes pourtant chaque jour, partout, à qui prend le temps de les voir.

Déformation de ma pratique de la peinture et du dessin certainement, tout ce que je vois autour de moi se compose et s’harmonise dans des cadrages imaginaires. Le monde se présente à mes yeux comme une galerie, un musée aux cimaises gigantesques… et alors tout est beau, merveilleux, quand on le regarde sans poser dessus ni jugement, ni critique, ni comparaison.

Alors des murs délabrés, des immeubles glauques, des bouts de plastiques, tout cela se met à chanter et à dévoiler sa beauté. J’en suis le premier étonné, le premier charmé, alors je cadre, je règle et la photo se prend. Au beau vitrail classé du XVI ème, je préfère le mur de parpaing, qui, pour moi, dégage plus d’émotion…

L'omniprésente beauté...