LA COULEUR CARESSEE

Le travail du pastel sec, pour moi, est synonyme de sensualité, et ce plus encore qu’avec la douce onctuosité de la peinture à l’huile.

Le pastel sec, c’est de la couleur caressée sur une peau de papier.

J’ai d’abord utilisé le pastel sec en esquisses préalables pour mes compositions à l’huile, puis rapidement ce travail s’est développé indépendamment jusqu’à devenir une création à part entière.

J’ai alors diversifié mes choix de papiers, de grains très fins comme les Velins d’Arches au papier aquarelle 650 grammes, développant une affection particulière pour le Kraft brut.

Chacun de ces papiers offre un univers différent, les pigments ne se comportant pas de la même façon selon le grain, et les couleurs se transformant littéralement selon la teinte du papier.

Le pastel sec me permet de jouer de douceur et d’énergie dans une même composition, d’alterner les zones calmes avec d’autres plus agitées, voire plus violentes. 

Les travaux qui en résultent sont particulièrement rythmés et dynamiques, rendus autant par le graphisme que par la couleur.

Grâce à ce merveilleux médium, je peux explorer plus loin encore mes recherches picturales, le pastel et la peinture s’enrichissant mutuellement.